Le Système électronique d'Autorisation au Voyage

La date du 12 janvier 2009 marque l’entrée en vigueur de l’ESTA ou Electronic System for Travel Authorization aux États-Unis. Il incombe ainsi aux vacanciers et aux voyageurs d’affaires de donner sur Internet quelques informations relatives à leurs destinations, à la durée du séjour et au motif du déplacement.

 

Faire ma demande ESTA

Note: 4.16 80 votes

Qu'est-ce que le formulaire ESTA ?

Le gouvernement des États-Unis d'Amérique a développé et mis en application l'Electronic System for Travel Authorization (ESTA) que l'on peut traduire par Système électronique d'autorisation de voyage. On entend par formulaire une sorte de fiche avec des champs à remplir.

Étant un fichier électronique, son remplissage et son envoi se font obligatoirement sur Internet. Aucun déplacement physique vers une représentation diplomatique américaine n'est donc nécessaire pour le remplir. Le formulaire contient des informations sur l'identité du voyageur, son passeport, son itinéraire et ses antécédents liés à l'entrée sur le territoire américain.

L'objectif du formulaire ESTA est de renseigner le Département de la sécurité intérieure des États-Unis sur les voyageurs afin de prévenir les actes de terrorisme ou d'autres actes susceptibles de troubler l'ordre public.

 

Qui doit procéder à une demande ESTA ?

Les personnes originaires de 22 pays européens inscrits au plan d’exemption de visa ainsi que les voyageurs originaires de 5 pays de l’Asie sont concernés par cette réforme. Sans limite d’âge ni de sexe, l’inscription à l’ESTA est obligatoire pour tout individu majeur ou mineur, accompagné ou non. Il faut également une autorisation ESTA par personne. Pour obtenir cette autorisation il faut remplir le formulaire ESTA en cliquant ici

Cette demande d’autorisation est en outre soumise aux voyageurs en escale (transit) par avion ou en croisière. Les entrées par voie routière sont cependant affranchies. L’ESTA est dans ce cas remplacée par les vérifications d’identité aux frontières. Ainsi, ceux qui débarquent aux États-Unis en voiture depuis le Canada par exemple ne sont pas contraints de présenter un justificatif d’accord de séjour.

L’ESTA permet par ailleurs les séjours touristiques ou les voyages d’affaires de moins de 90 jours. Une demande de visa au préalable est requise au-delà de cette durée.

 

L'autorisation ESTA est-elle obligatoire pour tous ?

Pour les voyageurs disposant encore d'un visa encore valide, la soumission d'une demande d'autorisation ESTA n'est pas nécessaire. Il s'agit de l'exception. Par contre, les ressortissants des pays bénéficiaires du système ne possédant pas de visa valide doivent impérativement le faire. Cela leur permettra de réserver un vol ou une croisière vers les États-Unis sans visa pour une durée de 90 jours maximum qu'il s'agisse d'un voyage d'affaires ou de séjour touristique.

Même les passagers effectuant un simple transit par les États-Unis doivent eux aussi en faire la demande. 

 

Plus de détails sur le formulaire ESTA

Le formulaire comporte quatre sections bien distinctes concernant le voyageur, le passeport avec lequel il compte se rendre aux États-Unis, le trajet qu'il souhaite effectuer sur place et les questions rattachées au passé du demandeur.

Disponible en plusieurs langues, dont le français, sa formulation est claire, mais demande une compréhension limpide par le demandeur du sens des questions auxquelles il répond. Le demandeur certifie la véracité des informations insérées en envoyant le formulaire ESTA. Sa responsabilité est donc entière. Il est vivement invité à lire point par point les phrases du questionnaire avant de répondre.

Le système étant géré par des agents du Département de la sécurité intérieure des États-Unis, chaque demandeur est donc soumis à un examen de son cas et des vérifications sont systématiquement effectuées. À cause du délai requis par le traitement des informations, une marge de 72 heures avant le départ est raisonnable même si les accords de dernière minute sont possibles. Dans le but de minimiser les risques de refus d'embarquement, il serait souhaitable de prendre toutes ses précautions. Une autorisation à voyager est valable pour une durée de deux ans à partir de la date d'acceptation. 

 

Ce qu'il faut retenir en remplissant le formulaire ESTA

Afin de prévenir tout désagrément, il convient de prendre le temps de lire le formulaire, même les informations qui se trouvent sur le haut de la page et sur les côtés. Il ne faut pas hésiter à demander l'aide d'un tiers dans le cas où le demandeur aurait des problèmes de vue. Au moment du remplissage, le demandeur devait prendre garde à ne pas confondre les caractères qui se ressemblent. Certains demandeurs prennent l'initiative d'imprimer le formulaire, de le lire et de le faire lire sur papier pour prévenir toute ambiguïté. Avoir son passeport sous les yeux est hautement recommandé, puisque les renseignements demandés le sont tels qu'ils figurent dans cette pièce d'identité.

Autre chose importante, les passeports d'urgence français ne sont pas valides dans le cadre du Programme d'exemption de visa à cause du fait qu'ils ne sont pas biométriques. D'autre part, certains anciens modèles de passeports français ne sont également pas conformes aux exigences requises. Dans tous les cas, le programme ESTA pour visiter les USA ne permet pas de savoir si un passeport est valide.

L’autorisation de voyage est valable pendant deux ans à compter de la date de validation ou avant, si le passeport expire. Le voyageur bénéficie ainsi d’une autorisation pour entrées multiples. La possession d’un justificatif ESTA n’assure cependant pas l’entrée aux postes frontière. Cette pièce permet essentiellement l’embarquement à bord d’un vol ou d’un paquebot à destination des États-Unis. L’officier d’immigration aux postes frontière est la seule personne du corps administratif à pouvoir se prononcer sur sa validité. La demande d’autorisation ESTA est payante depuis septembre 2010.

Faire ma demande ESTA