Les identifiants de réseaux sociaux sont-ils obligatoires dans le formulaire ESTA ?

Depuis 2016, vous avez peut-être remarqué que le formulaire de demande d’ESTA a été mis à jour et comporte des questions concernant les identifiants personnels de réseaux sociaux des demandeurs. Alors faut-il vraiment renseigner ces réponses et quelles sont les données utilisées à partir de ces dernières ?

Pour quelle raison vos identifiants de réseaux sociaux vous sont-ils demandés ?

Les règles de sécurité concernant l’admission sur le sol américain des ressortissants étrangers semblent avoir changé suite à différents évènements à la fin de l’année 2015 et notamment les attentats de novembre 2015 à Paris qui ont pointé du doigt certaines défaillances concernant le suivi d’individus y ayant participé et qui étaient actifs à ce sujet sur les réseaux sociaux sans pour autant avoir été inquiétés par les autorités.

Par ailleurs et quelques jours seulement après ces attentats, les agences fédérales américaines ont aussi été pointées du doigt concernant des lacunes similaires de détection avec l’attaque de San Bernardino en Californie.

Quelques semaines plus tard, le Congrès Américain a ainsi mis en place la loi Visa Waiwer Program Improvment and Terrorist Travel Prevention Act of 2015. Après l’élection de Donald Trump en 2016, la nouvelle administration américaine a ainsi décidé de renforcer davantage les règles d’admissibilité avec entre autres la mise en place d’une détection accrue de l’activité en ligne des demandeurs de visa et d’autorisation de voyage électroniques.

Ainsi, le formulaire ESTA a été révisé à la fin de l’année 2016 afin d’y ajouter des questions à la fois sur les pays qui ont été visités par le demandeur mais aussi les identifiants de réseaux sociaux de ce dernier.

Notons cependant que les réseaux sociaux concernés sont les plus communs dont Facebook, Twitter ou Instagram. Il ne vous sera donc pas demandé vos identifiants Pôle Emploi ou du centre des impôts.

 

Peut-on se voir refuser un ESTA suite aux vérifications des réseaux sociaux ?

L’objectif de cette demande des identifiants de réseaux sociaux est ici de vérifier que le demandeur n’a pas d’activité suspecte ou n’est pas en lien avec des individus ou des organisations potentiellement dangereuses ou en lien avec le terrorisme.

Pour justifier ces nouvelles demandes le service des douanes et de protection des frontières a ainsi expliqué que des recherches approfondies avaient déterminé que ces éléments de données additionnelles renforçaient la capacité à arrêter les voyageurs avant qu’ils n’essaient de voyage aux Etats-Unis. Ils argumentent également dans le sens que cela pourrait aider à détecter des menaces potentielles étant donné que l’expérience a démontré que des criminels et des terroristes peuvent fournir sur les réseaux sociaux des informations révélant leurs véritables intentions.

Bien entendu, les associations de défense des libertés et de la vie privée sur Internet se sont tout d’abord opposées à ces nouvelles mesures en expliquant qu’il est très peu probable que des terroristes potentiels qui souhaitent entrer aux Etats-Unis puissent fournir volontairement leurs identifiants de réseaux sociaux au risque d’être incriminés par leurs publications disponibles publiquement.

Toutefois, vous pouvez vous rassurer en vous disant que si vous n’avez aucun lien avec ce type d’organisation ou de personnel vous ne risquez absolument rien à communiquer vos identifiants.

 

La réponse à cette question est-elle obligatoire ?

Quoi qu’il en soit, sachez également que la question des identifiants de réseaux sociaux lors de la demande d’ESTA est une question facultative. Cependant et si vous pouvez tout à fait obtenir votre ESTA sans y répondre, le DHS et le CBP indiquent clairement que le non-remplissage de cet élément optionnel peut être interprété comme une indication d’information potentiellement suspecte. Mais ce refus devra être motivé par d’autres sources de doutes raisonnables et il est en effet impossible de se voir refuser un ESTA et donc d’être pénalisé uniquement parce que l’on n’a pas répondu à cet item.

Rappelons en effet qu’à part les données biographiques qui doivent être validées par des documents officiels dont le passeport, de nombreuses questions qui se trouvent dans le formulaire ESTA actuel n’appellent que des réponses d’ordre déclaratives. Il s’agit pour le demandeur d’y apporter une réponse sur l’honneur et de s’engager à ne pas dissimuler des faits susceptibles d’être incompatibles avec une dispense de Visa. Cela concerne notamment toute la liste des questions fermées auxquelles il vous est demandé de répondre par oui ou par non.

La réponse « oui » apportée à une ou plusieurs de ces questions entrainera en effet un refus systématique de votre demande et vous devrez alors vous tourner vers l’ambassade des Etats-Unis afin d’obtenir un visa classique.

Enfin, il est important ici de préciser que les informations qui vous sont demandées en ce qui concerne les réseaux sociaux ne concernent que vos identifiants et vous ne devrez en aucun cas communiquer votre mot de passe. Aussi, les informations auxquelles les autorités auront accès se limiteront aux informations publiques sur vos comptes en fonction des paramètres de confidentialité que vous aurez définis.

Faire une demande ESTA