Les alternatives en cas de refus de l’autorisation ESTA


Les alternatives en cas de refus de l’autorisation ESTA

Les différentes causes du refus de l'autorisation l'ESTA

Toutes les demandes d'autorisation ESTA soumises aux autorités intérieures ne sont pas forcément validées.

En effet, le formulaire ESTA n'est pas applicable aux voyageurs qui souhaitent se rendre aux États-Unis, mais qui ne sont pas originaires d'un pays affilié au programme VWP.

Par ailleurs, les demandeurs issus d'un pays intégrant le programme VWP peuvent aussi se voir refuser leur autorisation ESTA.

C'est essentiellement le cas des personnes qui aspirent à rester plus de 90 jours sur le territoire américain.

L'autorisation ne cautionne en effet que les demandes de séjour n'excédant pas 90 jours.

Les voyageurs dont les renseignements personnels inscrits sur le passeport ne concordent pas avec ceux qui sont mentionnés sur le formulaire ESTA peuvent aussi se voir refuser leur autorisation de séjour ou de transit aux USA. C'est aussi le cas des demandeurs qui utilisent un passeport temporaire ou un passeport dont la date de validité a expiré.

Autrement, le fait de ne pas remplir convenablement le formulaire ESTA peut entraîner un refus de l'autorisation. Les questions à répondre par oui ou non ne requièrent aucune autre notification.

Par ailleurs, certaines informations personnelles spécifiées sur le formulaire peuvent influencer sur la décision des autorités intérieures. C'est le cas des demandeurs atteints de maladies contagieuses, des ressortissants étrangers ayant commis des actes criminels et des personnes suspectées d'être impliquées dans d'éventuels actes de terrorisme. Les demandeurs répondant à ces profils peuvent aussi être interdits d'accès aux États-Unis.

 

Les démarches à suivre en cas de refus d'une autorisation ESTA

Le formulaire ESTA étant destiné à filtrer les éventuels terroristes et les criminels, les personnes qui ont répondu par oui aux questions relatives à ces délits se verront refuser leur demande d'autorisation ESTA. Par contre, pour les demandeurs qui ont commis des erreurs ou des omissions en remplissant le formulaire ESTA, il est possible de soumettre une nouvelle demande en respectant un intervalle de 10 jours entre les deux demandes.

Il conviendra alors de bien faire concorder les informations personnelles spécifiées sur le passeport et sur le formulaire pour éviter un nouveau refus. Pour les personnes issues de pays non affiliés au programme VWP, la demande d'un visa est une démarche incontournable.

Pour les ressortissants étrangers qui maintiennent leurs projets de voyage aux USA malgré le refus de l'autorisation ESTA, il est nécessaire de procéder à une demande de visa auprès des services consulaires de l'Ambassade des États-Unis établis dans leur pays d'origine.

Notons que lorsqu'une autorisation ESTA est refusée, les motifs de refus ne sont pas communiqués aux demandeurs. Par ailleurs, lors du rendez-vous obtenu auprès des ambassades américaines pour obtenir un visa de court séjour, le personnel qui se charge de l'entretien n'est pas en mesure de donner des informations au demandeur quant au refus de son autorisation ESTA.

En outre, il est aussi nécessaire de noter qu'aucun rendez-vous en urgence n'est octroyé par l'Ambassade des États-Unis pour les voyageurs dont le formulaire ESTA a été refusé. Il est donc nécessaire de se conformer aux procédures classiques de demande de visa pour pouvoir se rendre aux USA.

 

Peut-on connaître les raisons d’un refus d’autorisation de voyage ESTA ?

Bien que la réponse à votre demande d’autorisation de voyage ESTA soit le résultat d’une étude sérieuse de votre dossier, les agents de l’immigration en charge de celle-ci ne sont pas dans l’obligation de vous tenir informé de la raison de ce refus.

Vous recevrez donc simplement un email vous indiquant que votre demande a été refusée sans autre explication et il ne vous sera pas possible de savoir pour quelle raison cette autorisation ne vous a pas été accordée.

A vous donc de passer au crible les différentes causes de refus que nous avons évoquées ici afin de déterminer celle qui vous concerne et ainsi de savoir s’il est judicieux ou non de refaire une demande d’ESTA ou de faire une demande de visa en vous rendant sur le site du consulat.

Dans tous les cas et si vous avez reçu un refus d’autorisation de voyage, il est inutile de tenter de maintenir votre voyage puisque l’embarquement vous sera interdit par la compagnie aérienne et même si vous pouviez embarquer, vous ne seriez pas autorisé à  entrer sur le territoire américain une fois débarqué.